ALERTE !

Capture d_écran 2017-05-03 à 11.49.32

Pourquoi nous combattons, par Bernard-Henri Lévy et Jacques-Alain Miller

En 1942, Franck Capra se voyait commander par le gouvernement des Etats-Unis sept films de propagande destinés à contrer les effets à long terme du chef d’œuvre hitlérien de Léni Riefensthal, Triumph des Willens (Le Triomphe de la Volonté), 1935. La série américaine, elle, s’intitulait Why We Fight (Pourquoi nous combattons).

Nous n’avons pas attendu une commande d’Etat qui ne serait jamais venue. Nous avons décidé de compter sur nos propres forces et de tout faire pour contrarier – afin d’en inverser les effets – cette maudite stratégie dite de « dédiabolisation » qui fut initiée par Marine Le Pen, embrassée avec enthousiasme par les médias, et qui l’amène en ce début mai, selon l’expression consacrée, « aux portes du pouvoir ». Notre objectif : re-diaboliser le FN (le mot est de Christian Barbier sur BFM) qui n’a jamais cessé, à nos yeux, et pour qui tient à l’image, d’être le diable. LIRE LASUITE

***

giphyL’acte du vote n’est pas dialectique, par Hervé Castanet

Article publié dans Lacan Quotidien 674

Note sur un mésusage de la dialectique chez certains électeurs de gauche

Les électeurs de gauche – même si l’on sait, pour reprendre le titre d’un article de Jacques-Alain Miller (1) qui sut en son temps faire mouche, qu’il n’y a plus de figure de l’Homme-de-gauche et que son tombeau écrit sa disparition – ont toujours aimé la dialectique. Même s’ils ne sont pas aguerris à la lecture de Hegel et à sa grande reprise par Marx, ils savent que la dialectique est une arme et qu’elle peut casser des briques, suivant l’expression du président Mao. LIRE LA SUITE

***

camp-d-argeles-sur-mer-fevrier-1939_274666_516x343Quelques mots pour une mémoire

par Eric Dubuc

Quelques mots sur une lecture que j’ai effectué concernant les réfugiés espagnols en 1939. Cela concerne la partie espagnole de la famille de mon père. Sa mère, ma grand-mère, s’appelait Balaguer, famille exilée et pour partie réfugiée en France. ( Balaguer est le nom du fondateur de l’opus Dei, mais cela n’a rien à voir, quoique ce fut l’objet de quelques plaisanteries familiales) LIRE LA SUITE

***

4c479c36b1121dbacb969e30c6b94584

REVEILLE-TOI MELUCHE !

par Dr Ph Weill

REVEILLE-TOI MELUCHE !

CONTRE L’ABJECT, ET LE VISAGE BLOND DE LA BARBARIE

FAIRE N’IMPORTE QUOI, PLUTOT QUE RIEN !

MERCI A L’ECOLE DE LA CAUSE FREUDIENNE

ET A SON ENGAGEMENT VIF, DECIDE, ECLAIRE ET TRANCHANT !

ET DONC MERCI A SCALP ET AU FORUM DES PSYS

LIRE LASUITE

***

SARAH D IMG_7738

Ceros, par Sarah Dibon

Au commencement[3] : « une place dans une petite ville de province », avec son épicerie, son église, sa terrasse de café, le ciel bleu, un dimanche midi en été. Jean est tiré à quatre épingles tandis que tout dans la mise et la mine de Bérenger dénote la négligence ; ce qui lui est reproché par Jean, tout comme son retard, sa propension à boire, son manque de volonté… LIRE LA SUITE

***

11164565

La bête a-t-elle déjà re-triomphée ?  par Laura Sokolowsky

La propagande du FN a-t-elle déjà gagnée ? La bête a- t-elle re-triomphée ?

Le refoulement, l’oubli, la forclusion se sont-ils imposés ? LIRE LA SUITE

***

nooooo

Non plus jamais ça, par Claudine Valette Damase

Dans cinq jours, Marine Le Pen pourrait être la présidente de l’horreur et il en serait fini de notre si chère république. LIRE LA SUITE

***

Sans titre

Est-ce que la psychanalyse peut nous préserver de la toxicité du discours FN ? par Géraldine Caudron

« La psychanalyse concerne les sujets un par un, dans leur particularité. C’est une histoire privée. Mais ce privé, d’être noué au langage, est par là même pris dans la grande Histoire, l’histoire publique. Cela vaut pour l’intime de chacun. Quelle que soit sa biographie, de quelque pays qu’il vienne. Pour tous ceux des générations posts-nazies, la petite et la grande histoire se sont bien nouées dans la poubelle des camps. »[1] La femme qui parle ainsi appartenait à une génération précédente. Anne-Lise Stern avait 22 ans lorsqu’elle fut déportée à Auschwitz-Birkenau. LIRE LA SUITE

***

alienLa bête grossit

par Caroline Doucet

Meeting du front national et un simple constat : la bête grossit. JM Le Pen l’avait prédit : « je suis la bête immonde qui monte » (réunion de Compiègne, 1984). Slogans haineux, désignation, manipulation des images, et autres techniques bien connues du Front National à l’origine des catastrophes de l’histoire saturent l’espace public et font leur oeuvre. LIRE LA SUITE

metropolisAngoisse

par Solenne Albert

Parmi les nombreux symptômes qui se sont estompés avec l’analyse, il y en a un qui revient avec force depuis quelques semaines et auquel je n’étais plus habit
uée : l’angoisse, la nervosité. Je fais des cauchemars, je me réveille la nuit après avoir rêvé de peste, de choléra…. Le monde autour de nous est touché par un virus terrible qui provoque désolation et solitude…LIRE LA SUITE

400x260-ct

Paris Newark,

par Elodie Bernard

1940 Newark USA, les élections présidentielles…. Un certain Charles Lindbergh et l’ancien président F.D.Roosevelt….

Personne n’y croit. Ce n’est pas possible…. Pourtant si, Lindbergh est élu. LIRE LA SUITE

giphyJOUIS CAMARADE

par Laurent Dupont

Dimanche soir, moment de sidération. Ce n’est pas Le Pen au deuxième tour qui choque, hélas, nous nous y attendions. C’est la banalité qui sidère. Raffarin mesure immédiatement l’enjeu, il est ému, digne. c’est un vieux briscard, il a été premier ministre, il sait le désastre que c’est. D’autres prennent leur temps, Wauquiez à droite, Duflot à gauche pour n’en citer que deux, deux pour qui il faut faire barrage à Le Pen, mais tapent sur Macron. LIRE LA SUITE

***

louis

National socialisme, par Marie Leblanc

Le front national a changé. Ce fut d’abord, au soir du 5 mai 2002, l’apparition du visage de Marine Le Pen. Jeune, blonde aux cheveux longs, le discours plus policé qu’habituellement pour un membre de son parti; LIRE LA SUITE

***

sans voix

Ne pas se reposer sur les autres, par Romain Aubé

J’écris pour une raison très simple : ma naïveté vient de me jouer un tour, le pire tour qu’elle puisse. Ma naïveté ou ma bêtise.

Le 23 avril 2017 j’ai voté Mélenchon, JLM comme disent les autres. LIRE LA SUITE

***

tumblr_mzg5f2Qi871rdfgw4o1_500

Briser le silence, par Frédérique Bouvet

Dimanche 23 avril, 19h, je suis dans mon bureau de vote du centre-ville de Rennes où je participe cette année aux dépouillements des bulletins. LIRE LA SUITE

***

4ca8136c

MLP, vous n’aurez ni ma haine, ni ma France ! par Benoite Chéné

Mon texte et ma colère porte sur la responsabilité énorme que nous avons aujourd’hui et tout particulièrement le 7 MAI PROCHAIN,…LIRE LA SUITE

***

unnamed

Le « Téléphone sonne » déraille

par Deborah Gutermann-Jacquet

Lundi dernier Nicolas Demorand consacrait son émission de France Inter, « le Téléphone sonne » aux résultats du premier tour qui avaient été donnés la veille. Il était entouré de trois spécialistes de politique, censés décrypter la situation et répondre aux questions adressées par les auditeurs. L’un d’eux, Pascal, appela pour dire qu’électeur du FN, il ne comprenait pas qu’un barrage se constitue contre ce parti qui selon lui, n’était ni raciste ni xénophobe. Il ajoutait notamment que si quelqu’un lui prouvait qu’il l’était, il cesserait de voter pour. LIRE LA SUITE

***

unnamed-2LE 18H, de Damien Guyonnet

Pour ceux qui croient (encore) que le FN d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier, lire de toute urgence ceci. Nous apprenons, entre autres, qu’un candidat FN aux régionales, ancien membre du GUD (groupuscule d’extrême-droite), « fêta son 40ème anniversaire en faisant le salut nazi ». LIRE LA SUITE

***

fondaLes ennemis du genre humain

par Philippe Hellebois

« Les ennemis du genre humain », c’est en ces termes que Lacan qualifiait en 1946, dans ses « Propos sur la causalité psychique »[1], les fascistes, les nazis, et les collaborateurs qui les ont aidés, pour donner le la dans l’Europe des années 40 du siècle dernier. LIRE LA SUITE

***

Serge Galam fait le point après le premier tour. Comment l’abstention différenciée peut faire gagner MLP. Il montre comment la position de Mélenchon fait monter cette éventualité et la rend possible.

Cliquez sur l’image ci-dessous

Capture d_écran 2017-04-27 à 08.53.54

***

1408295415-sursaut

RESTONS ÉVEILLÉS

par Christine Maugin

20h dimanche. L’annonce tombe : le deuxième tour sera celui de Macron vs MLP. Mon sang ne fait qu’un tour. Elle est au deuxième tour. Nous n’en avons pas fini. Nous n’avons pas réussi à la barrer dès le premier tour. LIRE LA SUITE

image 1 isoloir

Érotisme de l’isoloir,

par Aurélien Bomy

Déchirure

Dans le foudroiement d’un éclair qu’il a su saisir sans laisser passer l’instant, celui de voir que la présence de MLP au second tour des présidentielles n’était plus de l’ordre de l’impossible, mais de la contingence (donc du probable, et de l’ordre d’un incalculable), Jacques-Alain Miller nous indique qu’une déchirure s’est produite. LIRE LA SUITE

***

italiensPour mémoire (3). Du nationalisme fermé à l’émeute raciste. Aigues-Mortes, août 1893/août 2012.

par Deborah Gutermann-Jacquet

Dans La Revanche du Nationalisme, Pierre-André Taguieff rappelle la méconnaissance qui entoure le concept de nationalisme, associé au mal absolu, là où le patriotisme, est plus volontiers assimilé à une valeur positive. Charles de Gaulle lui-même ne disait-il pas : « Le patriotisme, c’est aimer son pays. Le nationalisme c’est détester celui des autres » ? LIRE LA SUITE

1310908-Les_Chemises_noires Montée du fascisme en Italie et en France,

par Francesca Biagi-Chai

C’est une discussion banale avec une amie qui m’a fait prendre conscience du danger. Marine Le Pen ne passera pas disait-elle, pas cette fois–ci. La France n’est pas prête. Cette France qu’elle semblait connaître comme une femme, une amie pouvait-elle tout aussi bien être surprise, raptée ? D’où venait donc ce savoir ? LIRE LA SUITE

Roosevelt

6 janvier 1941 : le discours de Roosevelt contre la barbarie nazie

par France Jaigu

Le 6 janvier 1941, Franklin Delano Roosevelt se tient devant le Congrès américain. Il vient d’être réélu pour la seconde fois et s’apprête à faire l’un des discours les plus marquants de sa carrière, celui que tous les Américains connaissent et dont ils sont encore capables de réciter les derniers paragraphes.

Roosevelt cherche, onze mois avant Pearl Harbor, à tirer le Congrès de son isolationnisme, à convaincre ses concitoyens de s’engager aux côtés du Royaume-Uni dans le conflit contre la barbarie nazie : LIRE LA SUITE

fernand_raynaud4-354f097Je ne mange pas de ce pain là!

par Damien Guyonnet

M’est revenu à l’esprit cet ancien sketch de Fernand Raynaud intitulé « Le douanier ». L’humoriste interprète ce personnage répétant sans cesse qu’il n’aime pas les étrangers parce qu’ils mangent le pain des français. Dans ce contexte, l’unique étranger du village est la proie constante des propos racistes du douanier dont les parents sont pourtant issus de l’immigration. LIRE LA SUITE

Une pensée pour la culture

LUNDI Alain Séchas

A quelques jours du premier tour, le Palais de Tokyo se mobilise, en partenariat avec le Quotidien de l’art, et invite artistes, intellectuels, professionnels du monde de la culture et associatif, ainsi que tous les amateurs d’art à produire « une pensée pour la culture ».

LIRE LA SUITE

***

monstre

Brève de CMP ou Discours de la servitude volontaire

 par Josselin Schaeffer

Hier je m’agitais un peu pour participer à la diffusion du forum SCALP à Lille le 21 avril prochain. J’interpellais une collègue sur un point technique concernant le moyen de grouper des adresses mails. Une discussion s’engagea :  » je ne trouve pas que la psychanalyse devrait s’impliquer comme elle le fait  » me dit-elle. LIRE LA SUITE

617594-sur-la-place-de-la-concorde-le-6-fevrier-1934POUR MÉMOIRE (1)

par Deborah Gutermann-Jacquet

L’année 1934 s’ouvre sous de tristes auspices : outre la crise économique, les scandales politico-financiers se multiplient et cristallisent sur l’affaire Stavisky. Les ligues d’extrême droite s’agitent et, à la faveur de cette dénonciation de la république corrompue, investissent la rue. Les défilés virent à l’émeute, des barricades sont érigées, les ligues empruntant les codes de la gauche révolutionnaire. Les manifestations culminent le 6 février où un coup d’état est craint. Cette date fait ainsi anniversaire à l’extrême droite. LIRE LA SUITE

POUR MEMOIRE (2)

De l’utilité du front républicain

Outre les critiques qui touchent le vote utile, certaines visent directement le Front républicain. On le dit usé, et on pointe sa perte de sens. Pourtant, la République s’est fondée sur un consensus minimum et s’inscrit d’abord dans une binarité de principes qui assurent son socle. LIRE LA SUITE

hitlersa

Marine Le Pen – aujourd’hui

par Susanne Hommel

J’allume la télévision. Marine Le Pen parle et les hurlements d’Adolf Hitler que j’ai entendus petite fille, me reviennent. Ce n’est pas la même voix, mais cela m’évoque le même vacarme qui résonnait dans les paroles de Hitler que j’entendais dans les vieux postes de radio en bois, le haut-parleur couvert d’un tissu marron. La voix de Hitler vociférait, hurlait. La voix de Marine Le Pen est différente. Elle ne connaît pas de modulation, pas de rythme, pas de musique. Elle est linéaire, métallique, pas de tremblement, pas d’hésitation. Ce n’est pas une voix objet (a) cause de désir. LIRE LA SUITE

libre

MON P’TIT TRUC À MOI

par Cécile Favreau

Mon p’tit truc à moi, c’est de faire résonner haut et fort les échos de l’ECF, les colloques, les désirs, les combats, les coups de gueule, les pépites cliniques, la transmission de la psychanalyse de Freud et de Lacan…

Lorsque l’Appel des psychanalystes à voter contre MLP et le parti de la haine a été lancé par Christiane Alberti, c’est encore ce p’tit truc à moi, irrépressible, qui m’a poussée à fabriquer un blog, d’abord pour mon ACF et notre forum, puis le concept ayant séduit JAM, à faire prospérer le puissant « Instant de voir » ! Un blog de campagne…Quel luxe ! LIRE LA SUITE

***

Wilms

L’heure est grave

Interview d’André Wilms* par Anaëlle Lebovits-Quenehen

Anaëlle Lebovits-Quenehen : Pourquoi avoir lancé cet appel ?

André Wilms : Parce qu’il nous faut choisir : Socialisme ou barbarie (cf Rosa Luxembourg) ?

Rimbaud ou les soirées de sosies d’Elvis, les anges de la télé-réalité, et la France transformée en Puy-du-Fou ?

La tendresse et l’audace ou la haine, la bêtise et l’analphabétisme ?

L’élégance ou la vulgarité ? LIRE LA SUITE

***

gif-choquée-lemercier-les-visiteursFrancesca Biagi Chai nous écrit

Au moment où je relis le texte préparé pour le forum de Choisy le Roi , Florian Filippot passe à France 2 dans l’émission de Laurent Ruquier « on n’est pas couché » Je n’en croyais pas mes oreilles. LIRE LA SUITE

***

boitesET SI ?

par Jean-François Cottes

Flashback. Une image indélébile s’est fixée dans ma mémoire : les boîtes en contreplaqué contenant le « fichier juif » au Mémorial de la Shoah dans le quartier du Marais à Paris. C’était il y a une dizaine d’années. De petites fiches cartonnées soigneusement rangées qui ont servi au pouvoir pétainiste et à l’administration collaborationniste pour réaliser la rafle du Vel’ d’hiv’ et la déportation des Juifs de France vers les camps d’extermination pendant l’Occupation nazie. LIRE LA SUITE

***

« BIBLIOTHEQUES SOUS INFLUENCE »

par Benoite Chéné

« Bibliothèque sous influence » est un documentaire réalisé en 1999. Il est tourné 4 ans après que les municipalités, de Marignane, Orange et Toulon, soient passées au FN.

C’est avec l’ensemble de son équipe, dont Françoise Lefeuvre (sans qui je n’aurais pas pu connaitre l’existence de ce documentaire), que le réalisateur engagé, Éric Pittard, film l’histoire de la bibliothèque Jean D’Ormesson à Marignane. De l’intérieur de cette bibliothèque aucune image ne figurera dans le film. Et pour cause, la mairie n’a pas autorisé l’équipe à y pénétrer. Ce documentaire nous montre comment un haut lieu de culture, d’ouverture et d’accès au savoir sous toutes ses formes se transforme en « un outil de propagande pour le FN » dixit un des élus, à la directrice de la bibliothèque. Cette dernière, Martine Pichon finira par être démise de ses fonctions (on ne lui renouvellera pas son contrat) pour être remplacée par un directeur, sympathisant du FN. LIRE LA SUITE