Quelques mots pour une mémoire, par Eric Dubuc

Quelques mots sur une lecture que j’ai effectué concernant les réfugiés espagnols en 1939. Cela concerne la partie espagnole de la famille de mon père. Sa mère, ma grand-mère, s’appelait Balaguer, famille exilée et pour partie réfugiée en France. ( Balaguer est le nom du fondateur de l’opus Dei, mais cela n’a rien à voir, quoique ce fut l’objet de quelques plaisanteries familiales)
C’est saisissant de constater sur le site d’un camp français, le glissement sémantique entre réfugiés et indésirables. Politique dont on connaît les délires et les ravages.
Je ne fais bien sûr aucun lien avec les discours d’aujourd’hui qui circulent. Je reprends le fait que le traitement par déportation en France a déjà eu lieu.
Alors, simplement une question.
Quelles propositions se font pour l’accueil des migrants et des réfugiés aujourd’hui?

Les notes:
VEL D’HIV.
Petit rappel historique : le 15 mai 1940 ordre impératif est donné aux femmes dites:
« Allemandes, Parisiennes, Mosellanes, ou Lorraines françaises,
Bulgares,
Roumaines,
Tchécoslovaques,
Polonaises,
Yougoslaves,
Pour la plupart,
réfugiées en France, de nationalité indéterminée, soient femmes et enfants juifs déchus de leur nationalité par les nazis, de se rendre au Vel d’Hiv. Pour les hommes ce sera le parc Buffalo.

9771 femmes et enfants seront « internées », du 21 mai au 30 juin1940, dans un Camp… Français.
Ou, comment une sémantique abjecte va se glisser de « réfugiés » à « indésirables » du 12 octobre1938 à mai 1940.
La loi-décret scélérate sera promulguée en octobre 1940. Glissement qui vient de loin mais tout à fait identifié, dans la remarquable présentation du site: http://www.campsgurs.com

Mon souhait c’est de transmettre au blog de campagne, cette note et ce site actuel du passé d’un camp français, où se trouvent bien articulé, le glissement sémantique de la ségrégation, de l’exclusion et les faits historiques dramatiques qui en découlent.

Cet article a été publié dans ALERTE, Just published. Ajoutez ce permalien à vos favoris.