MLP, vous n’aurez ni ma haine, ni ma France ! par Benoite Chéné

A mes trois préférés du 93

Mon texte et ma colère porte sur la responsabilité énorme que nous avons aujourd’hui et tout particulièrement le 7 MAI PROCHAIN, envers ceux avec qui et pour qui, hier encore, nous usions de notre voix dans les rues de France pour crier avec détermination et enthousiasme : « Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’immigrés ». Nous avons une lourde responsabilité envers nos amis, collègues, belles-sœurs, neveux qui portent sur leur visage, dans leur accent, sur leur carte d’identité une consonance d’origine étrangère, étrangère pour le fn. On est tous des étrangers, et surtout pour nous-même, mais ça, le fn a tout intérêt à ne pas que cela se sache, car la condition de leur élection se fait sur « l’ignorance organisée » [1]. Le fn a aujourd’hui tout l’espace médiatique pour s’exprimer, sans en être contré le moins du monde ! Ou disons pas assez ! Respect du chiffre oblige ! Nous avons une responsabilité envers ceux à qui on demande plus souvent qu’à d’autres, « c’est quoi tes origines ». Une amie Française, de père Béninois aime à répondre rageusement à cette question qu’elle déteste : « Vendéenne » !

Demain si le FN est au pouvoir (le combat n’est pas perdu mais pas gagné), nous aurons une forte responsabilité envers ceux qui seront insultés, bannis, rejetés, de l’école, de la justice, ou par n’importe quel habitant qui se sera levé du mauvais pied. Les témoignages des habitants des villes de Beziers et autre du FN en témoignent de façon unanime : la parole raciste y est monnaie courante et totalement décomplexée. Cette haine peut aussi se lire dans les journaux municipaux. Au états Unis une demie heure après que Trump a été élu, des agressions sans précédent depuis 30 ans ont été relevées, vécues, subies, par toutes les minorités.

Ceux qui en seront témoins (c’est-à-dire nous tous) nous ferons quoi ? Quid de la justice, sous un gouvernement FN ? Quid de la police ? (le syndicat Alliance de la police, appel à faire barrage au FN)[2] Quid du soin ? Quid des associations qui sont là pour tous, sans distinction (A Hayange, le FN veut expulser le secours populaire) [3]. Quand je dis quid, ça n’est pas une question, C’EST UN CRI. On le sait tous, LE FN N’EST PAS UN PARTI COMME LES AUTRES. [4] Oui je sais qu’il est au second tour des élections présidentiel, mais il n’est pas Républicain et ça n’est pas parce qu’il peut arriver de façon démocratique à la tête de mon pays que cela fait de MLP une démocrate. L’histoire nous l’a déjà prouvé. Les faits sont les faits. On ne va pas réécrire l’histoire, (n’en déplaise à MLP). On est pas obligé pour se la remémoré d’aller jusqu’à la revivre.

Pour moi être Française n’a jamais constituée une fierté. Disons que je ne me suis jamais posé la question de ce que cela représentait pour moi. Aujourd’hui quand j’entends sur toutes les ondes, sur les réseaux sociaux les représentants du parti de la haine parler en mon nom, aux noms des Français, en déversant leur mépris, leur démagogie en attisant en chacun de nous les côtés les plus sombres, cela met totalement insupportable. D’autant plus insupportable qu’en tant qu’analysante, (je vais voir un analyste), je suis bien placée pour savoir que chacun, porte en lui le fond de commerce dont mlp à besoin pour être élue. Comme je vis, que je dors, et que je mange élection, je me suis dit que je pourrais porter plainte contre le FN pour usurpation d’identité. La France dont ils parlent n’est pas ma France, n’est pas la France de ceux que je côtoie, n’est pas la France que j’aime.

Je ne tiens pas compte de tous ces gens qui ont voté mlp ? Que les choses soient claires, premièrement je fais une distinction nette entre le fn et ses électeurs. Le fn sait qui il est et ce qu’il n’est pas, et il sait ce qu’il fera et ce qu’il ne fera jamais si, il est élu. Deuxièmement et cela peut paraitre contradictoire, je ne fais pas partie de ceux qui trouvent des excuses à ceux qui décident de glisser leur haine dans un bulletin de vote, plutôt que d’aller sur le divan, ou dans une salle de sport. Des colères, des humiliations, des agressions, des problèmes d’argent, de scolarité, de travail, on en a tous. La rancœur, la haine, n’est pas l’apanage des électeurs du fn. Les électeurs fn ou ceux qui hésitent, le minimum de respect qu’on leur doit, c’est de ne pas les prendre pour des victimes. Pour le reste, un parti qui prône la haine n’a jamais améliorer le quotidien de qui que ce soit. Vivre dans un pays sous haute tension, n’épargne personne. On entend chaque jour des gens qui vivent dans les villes FN nous le dire. Que leur souffrance ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd c’est le minimum qu’on leur doit.

Si elle est élue (non MLP ne te réjouis pas, ça n’est pas encore le cas), nous redeviendrons (électeur ou non du fn) cette France et son histoire, qu’elle haït profondément. MLP et ses sbires savent très bien ce qu’ils veulent. Ils veulent prendre notre France en otage, ils veulent être élus pour écraser de leur HAINE, ce qui fait l’humanité de chacun d’entre nous et qu’ils méprisent jusqu’au moindre petit détail et ce depuis toujours. Personne ne sera épargné, PERSONNE !

L’incertain de cet entre deux tours, la division qu’elle suscite, me rend triste. Ne laissons pas tomber la France, notre France, celle qu’on aime et qu’on partage. Ne laissons pas nos différences, celles qui font la richesse de nos échanges, de notre amitié, élire, à la tête du gouvernement un parti qui n’est pas, Républicain. Ne nous laissons pas mener par MLP, sur cette scène où elle veut nous voir tous pour gagner : celle de la haine. Ne nous trompons pas d’ennemi le 7 mai, ne devenons pas les ennemis de nos amis. Si Macron est élu, ce que je souhaite du fond du cœur (et en aucun cas du fond de mes convictions), on pourra, si nous votons pour une France démocratique, nous pourrons exercer une pression aux législatives. On dit « il ou elle doit se retourner dans sa tombe », alors le 7 mai ne crachons pas sur leur combat ! Je sais que mon pays est complexe, fragile que tout ni y est pas rose, et ça chacun de nous l’éprouve à différents niveaux mais je ne veux pas que mlp me fasse dire « j’ai honte d’être Française ».

Le 7 mai 2017, mlp vous n’aurez pas ma voix. Ni aujourd’hui ni à aucune élection, jamais. Emmanuel MACRON, le 7 mai 2017 vous aurez ma voix. SVP ne jouez pas trop au vainqueur. Rien n’est gagné, ni avant le 7 mai, ni après, si par chance vous êtes élu. Si tel était le cas, vous porterez une très lourde responsabilité, que ce soit devant vos électeurs, mais envers tous les Français et devant l’histoire. Vous êtes très loin de faire l’unanimité, il est encore temps d’en prendre compte.

Nous sommes le 28.04.17. C’est un fait. J’ai envie de le dire haut et fort, non le fn n’aura pas ma haine ! Hier nous étions nombreux à crier Touche pas à mon pote, aujourd’hui j’ai envie de hurler pour la première fois depuis 41 ans : Touche pas à ma France ! Dans l’isoloir on peut porter des gants, prendre le bulletin avec des pincettes. Après avoir voté MACRON, on peut aller se laver les mains, courir, crier, écrire, faire la gueule. Alors ? Rendez-vous le 7 mai prochain, ensemble et unie au-delà et pour nos différences qui font notre richesse, et qui font la France qu’on est et qu’on aime !

[1] https://scalpsite.wordpress.com/2017/04/03/bibliotheques-sous-influence-par-benoite-chene/

[2] http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/25/presidentielle-la-cgt-appelle-a-faire-barrage-a-l-extreme-droite-sans-inviter-a-voter-pour-emmanuel-macron_5117294_4854003.html

[3] http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/09/30/a-hayange-le-maire-front-national-veut-expulser-le-secours-populaire_5005825_823448.html

[4] https://mg.mail.yahoo.com/neo/launch?#8637378519

Publicités
Cet article a été publié dans ALERTE, Just published. Ajoutez ce permalien à vos favoris.