JOUIS CAMARADE, par Laurent Dupont

Dimanche soir, moment de sidération. Ce n’est pas Le Pen au deuxième tour qui choque, hélas, nous nous y attendions. C’est la banalité qui sidère. Raffarin mesure immédiatement l’enjeu, il est ému, digne. c’est un vieux briscard, il a été premier ministre, il sait le désastre que c’est. D’autres prennent leur temps, Wauquiez à droite, Duflot à gauche pour n’en citer que deux, deux pour qui il faut faire barrage à Le Pen, mais tapent sur Macron. Cette hésitation est coupable, elle nie ce qu’est le front national, je ne parle pas de ses électeurs, mais de ses dirigeants, ancien nazi, ancien de l’OAS, antisémites, xénophobes, homophobes… En hésitant à s’engager pleinement, il y a un calcul qui vise à ménager ses électeurs les plus à droite pour l’un, les plus à gauche pour l’autre, Macron étant jugé trop au centre.

Alors on attend le discours de Mélenchon, JLM, Jean Luc. J’y crois. Je pense qu’il va taper fort, très fort. Pour la première fois je crois en lui car il faut l’avouer, j’aurais aimé croire en JLM plus tôt dans la campagne, ce ne fut pas possible. Je n’y arrivais pas. Chaque fois que j’ai failli y croire, je ne pouvais pas ne pas voir que c’était par nostalgie de ma jeunesse passée.

La passe m’a fait traverser les limbes imaginaires, écouter son discours, l’entendre, le soupeser, produit chez moi une distance. Cet homme ne peut pas gouverner la France, je n’arrive pas à y croire.

Mélenchon prend la parole et c’est la douche froide. La gauche va exploser car en faisant cela il ouvre une brèche, il crée une jurisprudence Mélenchon, il achève de dé-diaboliser le Front National. Les deux jeunes interviewés sur France 2 ne disent pas autre chose, ils attendaient la parole du maitre, elle est tombée : JOUIS CAMARADE !

Nous devrons faire avec cela désormais. La guerre sur les réseaux sociaux en témoigne, Marine Le Pen a réussi son pari et c’est Mélenchon qui lui a offert la mise et du coup fait exploser ce qui restait de la gauche.

La France se recroqueville et MLP tend les mains. L’histoire se rejoue de ce que JAM rappelle très bien dans son texte paru ce jour dans LQ 673, la trahison lambertiste est là, après Jospin, Mélenchon.

Ps : Martine Aubry dit que c’est au-dessus de ses forces d’appeler à voter Macron.

Plus que jamais la mobilisation c’est nous.

TOUS À LA MAISON DE LA CHIMIE DEMAIN, POUR LE FORUM 28.

Publicités
Cet article a été publié dans ALERTE, Just published. Ajoutez ce permalien à vos favoris.