Vers le Forum Libertés chéries n° 2, par Hervé Damase

Quelle mouche a bien pu piquer les psychanalystes pour les pousser à sortir de la réserve qui sied à leur(s) pratique(s) ? Le cabinet ne serait-il plus hermétique aux rumeurs du monde ? N’ont-ils pas d’autres chats à fouetter que de s’immiscer sur une scène qui ne serait pas leur ?

Eh bien non, pas du tout, car la psychanalyse lacanienne, c’est l’éthique des conséquences, et que face à la catastrophe annoncée on ne reste pas les deux pieds dans le même sabot, on s’active, on alerte, on crie Au feu !, y a danger, ouvrez les yeux !!! Pourquoi ?

En premier lieu pour prévenir les angoisses et les cauchemars à venir : se sentir coupable de ne pas avoir tenté l’impossible face aux reproches de son enfant…

Ensuite, parce que l’Etat de droit, malgré tous les griefs que l’on peut lui adresser, c’est la garantie de pouvoir de circuler librement… y compris pour se rendre chez le psy… chez son charcutier aussi bien… ou pour aller au concert de Lady Gaga…

Enfin, il faut l’avouer pour le déplorer, qui parmi les politiques alerte vraiment sur le danger qui court ? MLP  a modelé son look, quitte à chanceler encore un peu, pour mieux tenter de conquérir les esprits ou de s’imposer par la force de ce qui la meut et dont elle ignore peut-être même l’existence…

Le samedi 8 avril, précisément dans 4 jours, des voix s’élèveront pour dire non, je ne suis pas d’accord, alors je vote… pour qui je veux, oui, mais pas pour elle !

Publicités
Cet article a été publié dans Just published, SCALP. Ajoutez ce permalien à vos favoris.