SCALP NANTES – Artiste invité à la table ronde consacrée à l’Art: Régis Perray

Régis Perray, artiste nantais était l’un des invités de la table ronde consacrée à l’art du Forum SCALP de Nantes. Il dit se situer dans l’action : « Je ne suis pas un performeur ; j’ai décidé d’occuper ma vie par des activités totalement inutiles, répétées, ça fait 20 ans. Quand je patine sur le parquet du musée de Nantes pendant 1 mois ½, tous les jours, ça s’appelle Patinage artistique. Dans les différentes salles du musée, je déambule en patin de laine, en tant que visiteur, artiste. Tous les jours, j’y suis de 8h à 9h par jour. Je suis comme quelqu’un qui va au travail. J’ai une vraie activité de nettoyage et de cirage ». Extrait

« Est-ce que c’est de l’art ou pas, moi je n’en ai strictement rien à faire. La question c’est pour le spectateur, à lui d’en juger. Qu’est-ce que je fais quand je vais balayer autour des pyramides ?[1] Je fais quelque chose de complètement inutile, mais je recommence tous les jours (…) je suis quelqu’un qui vient un peu chatouiller les institutions ».

Il aime, nous dit-il, parler de ce qu’il sait faire, c’est ce qu’il appelle son réel : « Je ne suis pas historien, ni philosophe, j’ai pas ces armes là pour me battre. »

C’est donc un homme de terrain, il réagit : « J’ai été confronté à l’antisémitisme, avec des tags nazis présents partout, je vivais à Lublin en Pologne, près de la frontière Ukrainienne. J’ai décidé très tôt que ces tags nazis me dérangeaient, en tant que citoyen et artiste (…). Je vois quelque chose qui me dérange, je ne peux pas passer du temps à réfléchir, j’y vais, effacer tous ceux que je pouvais voir. Je les efface ça fera peut-être deux, trois, une dizaine de moins et parfois après quelques jours, ils revenaient. Il existe deux vidéos notamment, dont une qui fait partie de la collection du musée des Beaux-arts de Nantes et qui fera partie de l’exposition inaugurale. Ces vidéos s’appellent : ‟Bataille de neige contre tag nazi‟ et l’autre : ‟Effacer tag nazi‟[2].

Je sais bien que quand j’ai effacé ce tag nazi, cette série de tags nazis, du fait que j’étais un étranger là-bas en Pologne, j’ai été régulièrement menacé et je sais bien qu’en France, ça a une portée politique ; quand je suis menacé de mort notamment par des sympathisants frontistes du Nord-Pas-de-Calais et que je suis obligé d’aller porter plainte. Je ne nie pas cette portée politique mais au départ, moi, j’efface quelque chose que je ne veux plus voir donc je ne réfléchis pas. Est-ce que c’est politique de lancer de la neige sur des tags nazis, est-ce que c’est poétique ? Un peu de tout ça.

Moi je fais des œuvres car elles arrivent à un moment donné et que je dois les faire. (…) l’artiste créer une œuvre qui résonne pour beaucoup d’entre nous (…) ça peut avoir une force mais elle est toujours d’ordre plutôt symbolique».

Adresse site internet de Régis Perray : http://www.regisperray.eu/index.html

Retranscription, Benoite Chéné

[1] Gravats et Pyramides. Gizeh, Egypte, Mars 1999.

[2] Bataille de neige contre tag nazi : « les juifs au gaz ». Janvier 2004, Lublin, Pologne – vidéo 3’47’’. Collection musée des Beaux-Arts de Nantes.

Publicités
Cet article a été publié dans Just published, SCALP. Ajoutez ce permalien à vos favoris.