Interview d’André Wilms par Anaëlle Lebovits-Quenehen

ALERTE

L’heure est grave

Interview d’André Wilms* par Anaëlle Lebovits-Quenehen

Anaëlle Lebovits-Quenehen : Pourquoi avoir lancé cet appel ?

André Wilms : Parce qu’il nous faut choisir : Socialisme ou barbarie (cf Rosa Luxembourg) ?

Rimbaud ou les soirées de sosies d’Elvis, les anges de la télé-réalité, et la France transformée en Puy-du-Fou ?

La tendresse et l’audace ou la haine, la bêtise et l’analphabétisme ?

L’élégance ou la vulgarité ?

A.L.-Q. : Pourquoi tant de noms y ont répondu ?

A.W. : Parce que nous sommes finalement très nombreux à nous inquiéter de l’esprit de résignation dans l’air du temps. La résignation de l’oubli, signe que nous entrons dans un hiver de la démocratie.

A.L.-Q. : L’heure est-elle si grave ?

A.W. : Chaque fois que l’extrême droite fait entendre ses sons répugnants l’heure est grave. Mais la lutte contre ces promoteurs ès inhumanités peut et doit être joyeuse et poétique.

*André Wilms est acteur et metteur scène

Publicités
Cet article a été publié dans ALERTE, Just published. Ajoutez ce permalien à vos favoris.